Souffrir au quotidien :

les podencos sont les victimes quotidiennes de tortionnaires à l'imagination très fertile !

Alors, aujourd'hui, dimanche pluvieux et triste de cette fin janvier 2010, j'ai envie de faire un test puisque la météo me pousse à déprimer facilement pluie

J'ai donc décider de me mettre à la place d'un connard qui trouve son chien plus que gênant et qui veut ...la paix !!

oui, je sais, c'est difficile d'imaginer ça, du moins pour moi, qui ne me sens bien que lorsque j'ai tout un tas de bestioles qui gavite sur mon perimètre en permanence. Mais, j'essaye quand même, je me creuse les méninges,  et, je trouve ça :

Si le chien est embarrassant, il suffirait de lui mettre un collier avec un anneau, d'y accrocher une corde ou une chaine et de lier tout ça à l'arbre au fond du jardin  !

J'ai horreur de ...l'horreur !

Bon, je reconnais avoir horreur des films.... d'horreur et de tout ce qui est "gore" en général. Et bien, Mesdames et messieurs, sachez que, en espagne, les gitans EUX ont un sens de la créativité hyper développé en matière de souffrance.

Voici ce qui est arrivé à une petite podenca....c'était le Le 19 février 2009

On a trouvé cette si jolie Podenca lamentablement couchée sur un trottoir sans que personne parmi les gens qui passaient et repassaient n'ait eu l'idée de se baisser pour avoir ne serait-ce qu'un regard sur elle ... et pourtant .... Pauvre bête, elle n'est certainement pas arrivée seule sur ce trottoir vu son état lamentable mais aurait été plutôt jetée d'une voiture 

Ca s'est passé dans le secteur de Jaen-Andalousie 

 

Certaines des blessures sont signées par la mafia des gitans ... oui ces derniers ont leur signature en matière de maltraitance et compte tenu des blessures que présente cette Podenca qui n'a toujours pas de nom, on sait que la pauvre a connu le pire entre les mains des gitans

Les gitans ont une manière bien particulière d'attacher leurs chiens. Ils ne le font pas en attachant le chien à une chaîne au niveau du collier, non ils ont deux variantes différentes pour ce faire

- La première consistera à attacher le chien par une patte, on lui enserre la patte avec un nœud juste au-dessus du jarret dont les conséquences seront souvent une stagnation sanguine (effet garrot) menant à la gangrène 

- La deuxième et c'est le cas de notre Podenca, on fait un trou dans les chairs entre deux os, on passe un fil de fer ou une corde de manière à former un anneau et on fixera dessus la chaîne. Les conséquences seront les mêmes à savoir infection, gangrène et amputation car évidemment cette Podenca sera amputée

Elle est hospitalisée et sera transférée vers Madrid pour y être opérée et prise en charge financièrement par une association qui "puisse" assumer cette dépense

Texte de Marie Hélène Verdier – Agir pour les Galgos

Cliquez sur le lien suivant pour voir les photos (ATTENTION PHOTOS CHOQUANTES) !!!

http://www.slide.com/r/ePF3ml0o2j96q3zu28q9F58PNYf2C_1Q?cy=un